Historique

En juin 1988, EARN et Eunet lancent le domaine .be. Le professeur Pierre Verbaeten de la KU Leuven en a la gestion.
 
En mars 1993, la KU Leuven a la connectivité IP. Le serveur de noms pour .be est installé sur les ordinateurs du département Informatique. Les premiers noms de domaine .be sont enregistrés manuellement en décembre 1993.
 
La demande de noms de domaine augmente ; seuls les noms correspondant à la dénomination officielle d’une organisation, d’une société, à la dénomination commerciale ou à des marques sont acceptés. Des documents officiels justificatifs sont requis pour chaque demande.
En 1994, 129 noms de domaine .be sont enregistrés.
 
Le 2 Février 1999 ISPA Belgium (acronyme d'Internet Service Providers Association), BELTUG (Belgium’s communication Technology and services User Group) et Fabrimetal (plus tard devenu Agoria, la fédération de l'industrie technologique) ont créé l'asbl dns.be qui a comme but de reprendre l’enregistrement de noms de domaine .be de la KU Leuven. Le 16 Mars, 1999 dns.be devient membre de CENTR, l'Association des opérateurs Européen des ccTLD.

En Janvier 2000, cette association reprend définitivement le flambeau de P. Verbaeten et la KU Leuven.L’asbl se prépare à une véritable révolution : la libéralisation du domaine .be en décembre 2000 :

  • Le système d’enregistrement est complètement automatisé
  • Des sociétés concluant un contrat avec DNS.be deviennent des agents d’enregistrement ; ils enregistrent et gèrent les noms de domaine dans le système d’enregistrement automatique de DNS.be
  • Tout le monde peut enregistrer n’importe quel nom de domaine selon le principe “first come first served”
  • Le prix facturé aux agents, pour l’enregistrement d’un nom de domaine pour un an, passe de € 40 à €25

Au début de la libéralisation, le nombre de noms de domaine s’élève à 40.000. En moins de 3 semaines, ce nombre a déjà plus que doublé (fin décembre: 89.718). Une année plus tard, DNS.be ramène le prix à € 10, ensuite à € 6.
 
A partir du mois d’octobre 2001, les noms de domaine peuvent être transmis d’un détenteur à un autre, moyennant l’accord des deux parties. A cet effet, DNS.be introduit une nouvelle procedure de transaction, le “trade”.
 
En septembre 2002, DNS.be fonde un consortium avec ses collègues Suèdois et Italiens pour gérer le domaine .eu sur le modèle belge. La gestion de .eu est finalement attribuée à Eurid dont DNS.be fait partie.
 
En 2006, le prix d’un nom de domaine passe à € 5, 2 ans plus tard à € 2,5.
 
Au mois d’août 2010, DNS.be introduit DNSSEC dans la zone .be. A partir du mois d’octobre, tout le monde peut enregistrer des noms de domaine .be sécurisés au moyen de DNSSEC.
 
Le système de transfert des noms de domaine .be est complètement automatisé au printemps de 2011. Les trades et les transferts sont réunis en une seule procédure et sont exécutés immédiatement.
 
Début 2012, les autorités flamandes et bruxelloises ont respectivement adjugé la gestion des gTLD  .vlaanderen et .brussels à DNS.be. DNS.be introduit les dossiers auprès de l’ICANN.

En 2014, les nouvelles extensions .vlaanderen et .brussels ont été lancées en 5 phases différentes. Les deux extensions sont disponibles pour tous dès 2015, selon le principe premier arrive, premier servi.

En 2016, DNS Belgique est co-fondateur du groupe geoTLD, une ASBL internationale qui vise à promouvoir l'identité numérique des villes et des régions.

ICANN

Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, une asbl  responsable au niveau mondial de la gestion des noms de domaine

CENTR

Council of European National Top-level domain Registries. Le CENTR est une asbl qui soutient les intérêts des « registres de ccTLD ».

serveur

Est un programme informatique ou un dispositif matériel qui offre des services à d’autres programmes informatiques ou des utilisateurs.

ccTLD

Acronyme pour country code Top Level Domain. Renvoie aux extensions territoriales propre à chaque pays comme le .be (Belgique), .nl (Pays-Bas), .fr (France), etc. Chaque pays à son propre ccTLD. 

Serveur de noms

serveur qui traduit un nom de domaine en une adresse IP. Si vous insérez un nom de domaine (ex. dnsbelgium.be) pour la première fois dans votre navigateur, votre ordinateur interroge le serveur de nom lié à la page web recherchée pour savoir vers quelle adresse IP il faut surfer.

TLD

Top Level Domain, indique le nom de domaine qui se situe la plus haut dans la hiérarchie. Dans www.dnsbelgium.be, le .be est le TLD ou l’extension. Il existe deux types d’extensions de domaine : les extensions des pays et les extensions génériques.

DNS

Domain Name System, littéralement Système de Noms de Domaine. Le DNS est le protocole internet qui assure la conversion entre les noms de domaine et les adresses IP et vice versa.

DNSSEC

(Domain Name System Security Extensions) est une extension de la sécurité sur le protocole DNS existant : le but en est d'éviter que des criminels ne dévient les utilisateurs, à leur insu, vers des sites frauduleux.

Avez-vous des questions?

Consultez les questions fréquentes!

Total domaines