Acheter et vendre un nom de domaine de seconde main : comment faire ?

07.12.2016

Vous avez certainement déjà entendu parler de ces gens qui achètent un nom de domaine pour une croute de pain et le revendent ensuite pour une somme colossale. Mais est-ce bien légal ? Comment vendre son nom de domaine et comment se déroule le transfert ?

Des noms de domaine comme placement ? Faisons le point.

Saviez-vous que certains ont gagné des fortunes en achetant et en faisant enregistrer très tôt un nom de domaine contenant un mot général (appelé terme générique) avant de le revendre ensuite pour des montants astronomiques ? Les chiffres sont ahurissants. Voici les 5 premiers à ce jour:

  • Insurance.com: $35,6 millions (2007)
  • VacationRentals.com: $35 millions (2007)
  • PrivateJet.com: $30,18 millions (2012)
  • Internet.com: $18 millions (2009)
  • 360.com: $17 millions (2015)

Sur Wikipedia vous trouverez la liste complète de tous les domaines vendus pour plus de 3 millions de dollars.

Que peut-on (légalement) faire ?

En principe, il est interdit d’enregistrer un nom de domaine à des fins purement spéculatives. Enregistrer un nom de domaine a en  effet pour but de l’utiliser réellement pour héberger un site web, une activité de commerce électronique ou une app. Mais personne ne vous empêchera d’enregistrer un nom de domaine en vue d’un projet futur. C’est d’ailleurs souvent la première chose que font ceux qui envisagent de lancer leur propre affaire.

Il existe cependant  toutes sortes de raisons légitimes de céder son nom de domaine à un tiers. Si ce dernier a des plans concrets pour un projet auquel votre nom de domaine correspondrait parfaitement, il est tout à fait logique que vous puissiez céder votre nom à ce tiers, moyennant une certaine contrepartie. Si vous voulez arrêter votre propre projet en cours, vous pouvez également le proposer à la vente, avec le nom de domaine y afférent.  

L’inverse peut être vrai également : si le nom de domaine idéal pour votre projet n’est plus libre, mais que l’actuel détenteur de ce nom ne l’utilise pas vraiment, vous pouvez le contacter et tenter de vous mettre d’accord avec lui sur les modalités d’un transfert. La fonction Whois  vous permet de savoir qui est le détenteur actuel. Sur notre site web, vous pouvez aisément chercher qui est l’actuel détenteur d’un nom .be, .vlaanderen ou .brussels.

Attention aux marques !

Attention aux marques déposées : vous ne pouvez pas enregistrer une variante  be, .vlaanderen ou .brussels d’une marque déposée. Par exemple  coca-cola.vlaanderen et disney.brussels seraient interdits. Si vous le faites malgré tout et que vous essayez ensuite de revendre ce nom au propriétaire de la marque, vous risquez d’être accusé de cybersquatting. L’agence des Nations Unies en charge des droits d’auteur – la World Intellectual Property Organization (WIPO) – et le Centre belge d’arbitrage et de médiation (CEPANI) disposent d’un système d’arbitrage pour traiter ce genre de cas.  L’usage de marques associées à d’autres mots comme apple-magasin.be par exemple est strictement réglementé.

Les noms de domaine contenant des termes génériques, comme par exemple  chaussures.be, tapis.be, crèches.be, peuvent être cédés à un tiers, sans problème, moyennant ou non une contrepartie financière, si vous envisagez de modifier votre projet.

Comment vendre votre domaine?

Si vous voulez mettre fin à votre projet et céder votre nom de domaine (contre paiement), vous pouvez le faire savoir de plusieurs façons différentes.
N’indiquez pas sur votre site, magasin ou service web actuel que le nom de domaine est à vendre. Cela ne nuirait à la crédibilité de votre projet et saperait la confiance de vos clients.

Voici comment procéder :

  • Contactez d’autres parties ayant un projet similaire au vôtre et proposez-leur votre nom de domaine.
  • Si vous ne disposez pas d’un site web correspondant à ce nom de domaine, créez simplement une page d’attente indiquant que le nom de domaine est à vendre.
  • Vous pouvez mettre publiquement en vente votre nom de domaine en vous adressant à des sites d’enchères spécialisés comme Sedo.com. Dans ce cas, il est vivement recommandé de fixer un prix de vente minimum.

Le transfert proprement dit

Après avoir conclu un accord pour la cession de votre nom de domaine à un tiers, contre paiement ou non, il reste encore à effectuer le transfert proprement dit. C’est le Registry (l’organisation qui gère les extensions de noms de domaine) qui détermine la procédure de transfert – celle-ci peut donc varier d’un Registry à l’autre.

DNSBelgium.be est le Registry des noms de domaine.be, .vlaanderen et .brussels. Vous trouverez sur notre site les procédures exactes de transfert d’un nom de domaine .be et transfert d’un nom de domaine .vlaanderen ou .brussels. Pour toute information sur les procédures de transfert d’autres extensions, veuillez vous adresser à votre agent.

 

cybersquatting

Pratique malveillante où un cybersquatter enregistre des noms de domaine identiques à des noms de marques ou des appellations commerciales connues et déposées, dans le seul but de nuire au détenteur de la marque ou au commerçant ou de vendre le nom de domaine à un prix démesuré.
Internet business