Inspiration et astuces

Brainstorming : conseils pour en retirer plus

24 septembre 2020

Une idée brillante commence par un nom qui l'est tout autant. Mais il n'est pas toujours facile de trouver un nom percutant. Voilà pourquoi nous vous proposons un certain nombre de techniques pour vous aider à brainstormer.

Dans un premier temps, lors d'un brainstorming, il est important de générer un maximum d'idées... qu'il sera toujours temps de juger par la suite. Si vous vous concentrez trop sur la recherche de l'idée parfaite, vous n'osez pas prendre de risques et vous ne trouvez rien qui sorte du lot. Dans cette première phase, personne ne doit se sentir privé de la possibilité de lancer des idées. En tant que modérateur (trice), vous pouvez ‘échauffer’ votre équipe de réflexion en lui faisant un certain nombre de propositions histoire de se lancer. Par exemple, imaginez une sorte de course relais au cours de laquelle la personne qui suit propose à chaque fois une nouvelle phrase. En agissant de la sorte, tout le monde se met dans l'ambiance décontractée et ludique nécessaire à un brainstorming.  

Procédez par ‘brainwriting’ : notez toutes les idées qui vous passent par la tête, y compris les plus saugrenues. Continuez à écrire, pendant au moins 10 minutes sans interruption. Pour donner aux personnes introverties la possibilité de proposer également des idées, travaillez séparément dans un premier temps avant de vous rassembler en équipe. Ensuite, une fois en groupe, continuez d'associer les idées des uns et des autres (‘mindmapping’) ou combinez différentes suggestions les unes avec les autres. Ne réagissez pas aux idées des autres par un ‘oui, mais’, mais plutôt par un ‘oui, et’. De cette façon, vous ne rejetez pas les propositions qui sont faites, mais vous pensez en termes de solutions.

Après une première vague de suggestions, regroupant en général les idées les plus évidentes, tout le monde peut aller plus loin afin de tirer le meilleur parti du brainstorming. Heureusement, pour ce faire, il existe un certain nombre de techniques.

Conseil 1: Voyez les choses sous un angle différent

Si vous êtes bloqué, considérez le problème dans un contexte ou une perspective totalement différente. Prenez par exemple un profane qui ignore tout du sujet, ou quelqu'un d'un tout autre secteur. Inspirez-vous des magazines ou recherchez des images sur Google. Impliquez un objet ou un animal quelconque. Imaginez comment un superhéros ou une personne célèbre gérerait cela, ou quelqu'un d'un autre pays ou d'une autre époque. En effectuant ce ‘détour’, vous débouchez souvent sur des idées surprenantes et originales. 

Conseil 2: Transformez chaque obstacle en opportunité

Réfléchissez à la raison pour laquelle vous êtes bloqué après la première série d'idées ou à ce qui pourrait vous empêcher d'atteindre votre objectif. Pour ce faire, faites remonter le petit enfant qui sommeille en vous et demandez-vous : « Et pourquoi ? » De cette façon, vous touchez au cœur du problème. Peut-être que ces ‘obstacles’ ou ces difficultés que vous rencontrez avec le produit ou l'entreprise, constituent en réalité une solution envisageable. Pensez à toutes les étapes nécessaires pour passer du problème à la solution.

Conseil 3: Sortez de votre zone de confort au sens littéral du terme

L'endroit où vous brainstormez influence vos idées. Si vous travaillez dans un lieu que vous fréquentez souvent, les chances de trouver des idées innovantes sont moindres. Cherchez des stimuli dans un espace ouvert et lumineux. Dans la mesure du possible, sortez et réalisez une activité physique. En concentrant votre attention sur autre chose, vous cessez de fixer aveuglément la solution. Floris Hülsmann, inventeur de noms, assure qu'il commence son processus de création en marchant.

Conseil 4: Changez de chapeau

Edward De Bono, psychologue de son état, a inventé les six chapeaux de la réflexion. Chaque couleur de chapeau correspond à un certain type de rôle :

  • Le chapeau noir incarne le pessimisme, c’est l'avocat critique du diable.
  • Le chapeau blanc est informatif et basé sur les données et les faits.
  • Le chapeau bleu personnifie l’organisation, il surveille le déroulement du processus. 
  • Le chapeau jaune exprime l’optimisme, il regarde tout positivement et ne voit que les avantages.
  • Le chapeau vert matérialise la créativité, il examine les possibilités et les alternatives créatives.
  • Le chapeau rouge symbolise l’émotionnel et l’intuition.

En changeant de chapeau de temps en temps, vous envisagez le problème sous tous les angles. Vous évitez de critiquer les propositions et créez une atmosphère propice à la réflexion. Évitez également que les personnes qui participent au brainstorming ne soient sous pression en termes de temps ou de performance, car cela ne fait qu'entraver la créativité.