Inspiration et astuces

6 conseils de notre spécialiste des noms de sociétés

05 mai 2021

Floris Hülsmann a travaillé pendant 20 ans comme copywriter pour des agences de publicité aux Pays-Bas, en Belgique et dans d’autres pays, mais il a toujours trouvé que la création de noms était le sommet en matière de copywriting. Depuis quelques années, il a créé sa propre agence, Namarama. Découvrez ses six conseils en vue de créer un nom qui ne s’oublie pas.

1. Le point de départ, c’est vous

« En tant qu’entreprise, vous voulez vous démarquer de la concurrence, afin que les gens se souviennent de vous et parlent de vous. Votre nom est de ce fait votre première carte de visite. Il résume toute votre structure en un mot, ce qui représente un sacré défi. Beaucoup de gens commettent l’erreur de se lancer dans un brainstorming au hasard. Commencez par mettre sur papier qui vous êtes, ce que vous faites et ce qui vous rend unique. Réfléchissez au type de clients que vous souhaitez attirer dans votre magasin ou votre boutique en ligne. Vous trouverez ainsi de très nombreux mots qui décrivent votre entreprise avec précision et que vous pourrez incorporer à votre nom. » Suivez ces conseils pour mener à bien votre brainstorming.

« Écrivez qui vous êtes, ce que vous faites et ce qui vous rend unique. »>

2. Préférez l’identifiable à l’abstrait

« Les bons noms sont immédiatement identifiables. Ne choisissez pas un nom totalement abstrait car les gens n’auront pas la moindre idée de votre activité. Mieux vaut établir un lien avec le produit ou le service que vous proposez. » Le nom Google est dérivé de ‘Googol’, un terme mathématique désignant un très grand nombre. Google offre une quantité énorme d’informations, ce nom convient donc parfaitement. Un nom tel qu’Avocats Jansen ou CheapTickets peut sembler manquer de créativité, mais il indique d’emblée la nature de votre activité. Pour vous distinguer, optez par exemple pour un nom comme Solv, qui exprime que vous aidez les gens à remporter leur procès, ou Eliza was here, qui est associé à un récit de voyage unique. « Votre nom peut ainsi créer une atmosphère et une image. Si, dans votre nom, vos clients ressentent la valeur ajoutée que vous leur offrez, ils n’hésiteront pas à ouvrir plus largement leur portefeuille. »

3. Soyez ambitieux

Les petits commerçants comme les boulangers, les bouchers ou les concessionnaires automobiles préfèrent souvent jouer la carte de la sécurité en utilisant leur propre nom. « Il est logique de choisir votre propre nom si vous voulez susciter la confiance. En revanche, si votre ambition est de toucher un public plus large, c’est une occasion manquée. Il est toujours bon de se projeter dans l’avenir, même si tout le monde ne vise pas nécessairement ‘l’internationalisation’. Choisissez un nom qui vous permet de vous sentir fort(e), de lancer votre entreprise en toute confiance. Pour ce qui adviendra ensuite, vous trouverez toujours une solution. » Nous reprenons ici la liste des avantages et inconvénients d’utiliser votre nom comme nom d’entreprise. Ce que Floris trouve intéressant dans le marché belge, c’est le bilinguisme. « Mes clients belges préfèrent nettement un nom en anglais. Cette troisième langue est pour eux un bon compromis entre le français et le néerlandais. »

« Il est logique de choisir votre propre nom si vous voulez susciter la confiance. En revanche, si votre ambition est de toucher un public plus large, c’est une occasion manquée. »

Floris Hülsmann aan het woord

4. Écrire ce que l’on entend

« Un aspect important de votre nouveau nom est son orthographe. Lorsque les gens entendent votre nom, par des amis ou à la radio, il est important qu’ils puissent également effectuer des recherches en ligne à propos de celui-ci. » Prenez bruzz.be, par exemple, le site web des médias bruxellois flamands. Bruzz avec un double Z ? En réalité, ce n’est pas une si bonne idée que ça. Les meilleurs résultats sont obtenus avec un nom qui s’écrit comme il se prononce. Y a-t-il encore un risque de confusion ? Voici comment vous pouvez trouver un moyen de contourner les noms de domaine complexes.

5. Vérifiez votre nom à l’avance

Vous avez trouvé le nom idéal ? Vérifiez si celui-ci est toujours disponible. Vous pouvez facilement le faire en utilisant notre vérificateur de nom de domaine:

« Le nom que vous avez trouvé est déjà utilisé ? Ne vous découragez pas. Peut-être le domaine n’est-il pas utilisé et qu’il est possible de le récupérer. Vous avez aussi toujours le choix entre différentes extensions, et si le .be n’est plus disponible, il y a des chances que vous puissiez revendiquer le .brussels , par exemple. » Pas de panique : il existe toujours des solutions si votre nom de domaine semble déjà pris.

« Il existe toujours des solutions si votre nom de domaine semble déjà pris. »

6. Concevez l’entièreté de votre image de marque

« Chercher votre nom vous aidera aussi à réfléchir à la manière dont vous souhaitez façonner votre entreprise. Si votre nom est bien pensé, tout suivra naturellement : votre logo, tout comme l’ambiance régnant dans votre magasin. Votre image de marque reflète pleinement ce que vous représentez. Je vois cela comme une fusée à trois étages : votre nom, votre description et votre baseline. Le plus important, c’est votre nom. Vient ensuite l’url qui permet aux visiteurs de vous trouver sur Google. Votre baseline ou slogan vous rend unique. Un conseil qui vaut de l’or : n’oubliez surtout pas votre description, qui indique qui vous êtes ou ce que vous faites. Ici aussi, utilisez des mots uniques comme ‘le chuchoteur de voitures’ plutôt que ‘garage’. Vous aurez ainsi nettement plus de chances de vous démarquer. »

Vous avez imaginé le nom idéal ? Enregistrez tout de suite le nom de domaine correspondant !