Nouvelles

Clair et court : noms de domaine “second” vs “third level”

01 janvier 2018

On les voit partout sur internet, des sites web dont l’adresse se termine par une extension peu courante: nomdedomaine.gb.com ou nomdedomaine.se.com. Ce sont des noms de domaine du troisième niveau, ou “third level”. Un nom de domaine qui se termine par .be ou .com est un nom du deuxième niveau, ou “second level” : nomdedomaine.com ou dnsbelgium.be. Examinons de plus près la différence entre les deux.

"third level" vs. "second level"

Les extensions “third level” sont en réalité des noms de sous-domaines qui dépendent du ‘vrai’ nom de domaine, ou nom “second level”. Dans l’exemple hobby.chezmoi.be le nom “second level” est chezmoi.be alors que hobby. est le sous-domaine ou “third level ”. Le détendeur d’un nom de domaine peut créer autant de sous-domaines qu’il le souhaite, et cela pour plusieurs raisons. En voici quelques exemples : www.chezmoi.be pour identifier le site proprement dit ou mail.chezmoi.be si vous installez votre propre serveur . Avec un sous-domaine, une entreprise peut créer, en lien avec son site corporate, des pages d’accueil spécifiques pour des actions de marketing par exemple. 

Si vous détenez un nom de domaine court et générique comme  par exemple com.be ou gb.com, vous pouvez également vendre les noms de sous-domaines à des tiers. Ce type d’adresse internet est souvent apprécié comme alternative au véritable nom de domaine du pays. La société internet Centralnic propose depuis des années ce type de nom de domaine “third level”. Le problème avec les noms de domaine « third level » réside cependant dans le fait que le détenteur du nom principal est aussi celui du nom du sous-domaine.

Centralnic a décidé récemment de supprimer une partie de ces noms de domaine “third level” plus précisément, les noms qui se terminent par.ar.com, .gb.com, .hu.com, .kr.com, .qc.com, .no.com, .se.com et uy.com. Les utilisateurs de ces noms de domaine ont été informés de la décision de Centralnic et ont dû rechercher une autre solution pour maintenir leur site web et leurs adresses mail en ligne. Dommage pour ceux qui étaient connus depuis des années sous un nom de domaine se terminant par une de ces extensions.

Certitude

Si vous voulez assurer la pérennité de votre nom de domaine, choisissez plutôt un nom “second level”.  Le .be est géré par DNS Belgium, une asbl chargée de gérer les enregistrements de tous les noms de domaine .be. Si votre nom de domaine préféré est déjà pris, bien d’autres possibilités s’offrent à vous, en toute sécurité.  

Pas moins d’un millier de nouvelles extensions ont été lancées récemment, parmi lesquelles .vlaanderen, .brussels, .gent, .paris, .Amsterdam, .xyz.  Derrière toutes ces extensions se trouve une instance officielle qui supervise la pérennité de cette extension et des noms de domaine enregistrés sous cette extension. Vous avez donc amplement le choix si vous souhaitez enregistrer un nom de domaine sous une extension « véritable » et sécurisée.