Nouvelles

AnySurfer : les bonnes pratiques (1)

15 mai 2019

Un des objectifs de DNS Belgium consiste à promouvoir l'usage d'internet en le rendant plus accessible notamment aux personnes souffrant d'une limitation. Logiquement, nous voulons donner l'exemple avec notre propre site via l'obtention du label AnySurfer

Le label de qualité belge AnySurfer distingue les sites web utilisables par les malvoyants, les non-voyants, les daltoniens, les personnes âgées ou en situation de handicap... Ces sites sont faciles à lire sur un petit écran et dans n'importe quel navigateur. 

Vous souhaitez obtenir le label ? Voici quelques conseils inspirés de notre propre expérience. 

Entendez les « limitations » au sens large et pensez aux détails

Les non-voyants et les malentendants ne sont pas les seuls à présenter une limitation parmi les visiteurs de votre site. De nombreuses personnes subissent une limitation temporaire ou circonstancielle, par exemple quelqu'un qui ne peut plus utiliser la souris à cause d'un bras cassé, un barman qui travaille dans un environnement bruyant, un internaute qui parle une autre langue… Il faut en tenir compte.

Il s'agit essentiellement de développer une empathie pour les personnes présentant une limitation au sens le plus large du terme et de leur offrir une solution. Ce n'est pas toujours simple. Souvent, le problème se situe dans des détails auxquels l'internaute « sans limitations » ne pense pas spontanément.

Quelques exemples : 

  • Liens explicites : « cliquez ici » ne veut pas dire grand-chose pour les personnes avec une limitation. Préférez « plus d'infos sur le code de transfert de votre nom de domaine. » 
  • Visuels : les visuels ne sont d'aucune utilité pour les personnes malvoyantes. Prévoyez une représentation alternative des données visuelles. N'oubliez pas le texte « alt » de vos illustrations.
  • Les données statistiques sont présentées de manière accessible, par exemple dans un tableau ou avec un alt-tag.
  • Ordre des tabs : il est important que tous les éléments se succèdent dans le bon ordre pour l'utilisateur qui ne peut se servir d'une souris et doit naviguer sur le site à via le clavier.
  • Les documents PDF et Word doivent être accessibles. Cela signifie notamment que la langue doit être claire et correcte, le document structuré à l'aide de balises (tags), le contenu compréhensible pour celui qui ne distingue pas les couleurs… Cet accessibility checker permet de vérifier si vos pièces jointes remplissent toutes les conditions. 
Un homme aveugle avec un smartphone utilise un site Web accessible.

Adressez-vous à un « prestataire reconnu » 

Si vous envisagez de faire construire un nouveau site web et que vous visez le label, adressez-vous à ce qu'AnySurfer appelle un « prestataire reconnu. » Le « prestataire reconnu » remplit trois conditions : 

  • il comprend les principes d'accessibilité numérique,
  • il les applique, et
  • il en fait la promotion auprès de ses clients. 

Le choix d'un prestataire reconnu facilite l'obtention du label. 

Consultez la check-list AnySurfer

Si vous préférez limiter les frais en vous débrouillant seul pour obtenir le label AnySurfer, sachez que la transformation d'un site existant en un site AnySurfer n'est pas une mince affaire. Techniquement, ce n'est pas très compliqué (à condition, naturellement, de connaître le système de gestion de contenu), mais il faut revoir l'intégralité du site. Chaque page, chaque visuel, chaque téléchargement doit être contrôlé suivant la check-list AnySurfer. La check-list est accessible sur le site AnySurfer

Quant à obtenir le label AnySurfer pour un nouveau site, c'est beaucoup plus simple, pourvu que vous ayez respecté les normes AnySurfer dès le début. A savoir si vous souhaitez construire un site accessible : les collaborateurs d'AnySurfer sont faciles à contacter. Durant la construction de notre site, nous avons travaillé en liaison étroite avec eux. Nous les consultions régulièrement.

Testez comme si vous aviez vous-même une limitation

Vous pensez avoir fait du bon travail ? Jetez un regard critique sur vos efforts. Nous savons d'expérience que cette étape est difficile. Il faut se mettre dans la peau d'une personne avec une limitation. Pendant les tests, vous devez accomplir des actions qui ne correspondent pas à votre intuition ou à vos habitudes, des opérations que vous n'effectuez pas tous les jours, par exemple faire lire le contenu d'un site par votre pc, consulter un site uniquement à l'aide du clavier…

Un conseil : rédigez un scénario de test, une sorte de manuel qui vous évitera les oublis. En termes de développement, l'effort n'est pas négligeable, mais il vaut mieux consacrer aussi le temps nécessaire aux tests.

Et ce n'est pas fini. Une fois que votre site accessible est en ligne, il s'agit de s'assurer que les futures actualisations respecteront les principes AnySurfer. Nous en reparlerons dans le deuxième article sur les bonnes pratiques AnySurfer.  

ODD 10: inégalités réduites

Avec cet article, nous contribuons à réaliser ces objectifs de développement durable de l’Organisation des Nations Unies.