Nouvelles

5733 noms de domaine ont été déconnectés en 2019

30 janvier 2020

L’internet semble offrir des possibilités illimitées. Mais malheureusement, plus l’internet se développe, plus les options offertes aux cybercriminels se multiplient. Dans le cadre de notre lutte pour un internet sûr, nous avons déconnecté pas moins de 5733 noms de domaine en 2019.

Parce que DNS Belgium veut offrir un internet sûr à chaque utilisateur dans notre pays, nous devons pouvoir intervenir rapidement et si possible, proactivement, en cas d’abus dans la zone .be.

Un plus grand nombre de sites frauduleux, détectés plus rapidement

Le nombre croissant de noms de domaine que nous déconnectons chaque année est un bon indicateur des efforts que nous déployons sans relâche pour sécuriser l’internet. En 2019 nous avons déconnecté pas moins de 5733 noms de domaine. Presque deux fois plus qu’en 2018 (2913 sites déconnectés) et un record absolu. Il montre que, même si le nombre de sites frauduleux est en augmentation, nous parvenons à les déceler encore mieux et à les déconnecter plus rapidement.

    • 2090 de ces 5733 sites étaient de fausses boutiques essayant d’extorquer de l’argent à des acheteurs en ligne peu méfiants.
    • 5249 sites ont été déconnectés sur la base d’un système de contrôle rigoureux que nous avons nous-même mis en œuvre (Revoke et Revoke+).
    • La nouvelle procédure Notice & Action, par laquelle, à la demande du SPF Economie nous intervenons plus rapidement contre  des sites illégaux, ce qui nous a permis de neutraliser 163 noms de domaine.

    Intervention toujours plus rapide

    La procédure Notice & Action mise au point avec le SPF Economie permet une intervention plus rapide contre les sites frauduleux. Elle complète idéalement les procédures que nous avions déjà mises en place :

    • Procédure Revoke. Cette procédure vérifie l’exactitude des données d’un titulaire de nom de domaine. Si ces données ne semblent pas correctes, le titulaire a 14 jours pour les corriger avant que le nom de domaine soit retiré.
    • Procédure Revoke+. Procédure semblable à Revoke mais nous intervenons plus vite. Cette procédure est surtout utilisée contre le hameçonnage ( phishing ). Nous faisons en sorte que le site web frauduleux associé au nom de domaine ne soit plus accessible. Ici aussi, le titulaire du nom de domaine a 14 jours pour réagir.

    Il est rare que les titulaires de nom de domaine réagissent, ce qui confirme qu’il s’agit bien d’un site web frauduleux.

    Les procédures Revoke et Revoke+ nous permettent de réagir rapidement contre des sites frauduleux. Une ordonnance du tribunal nous permet même de retirer sur-le-champ un nom de domaine.

    Collaboration avec Telenet, Proximus et VOO

    Parvenir à un internet sûr ne se fait pas uniquement en luttant contre des sites frauduleux. DNS Belgium a conclu des partenariats avec Telenet, VOO et Proximus, pour qu’ils puissent garantir à leurs clients un trafic internet plus sûr.

    Dans le réseau de chacun de ces partenaires, nous installons un serveur de noms identique qui collabore parfaitement avec les autres serveurs de noms de DNS Belgium. Ainsi, en cas de problème, il y a toujours un serveur de nom qui fonctionne correctement et rapidement  à la disposition des clients de Telenet, VOO et Proximus, et jamais le serveur installé localement ne peut être affecté par un trafic internet contaminé ou malicieux. Cette forme de communication réseau, mieux connue sous le nom anycast, veille à ce que la plupart des internautes belges puissent compter sur un internet plus sûr.

    Les chiffres montrent que nos efforts portent leurs fruits. Mais tout ce qui concerne internet évolue tellement vite que nous devons sans cesse rechercher de nouvelles manières de créer un environnement numérique le plus sûr possible pour les internautes.

    Avec cet article, nous contribuons à réaliser ces objectifs de développement durable de l’Organisation des Nations Unies.