Rapport de durabilité 2019

Pour DNS Belgium, être plus durable signifie en outre avoir moins d’impact négatif sur la nature, mais aussi apporter une contribution positive au bien-être de chacun dans notre société. La diversité des projets de DNS Belgium pour l’année 2019 va dans ce sens et nous sommes fiers de l’année écoulée. Il va sans dire qu’au sein de DNS Belgium, la durabilité et la responsabilité sociale des entreprises est une préoccupation permanente. Notre objectif est ambitieux: devenir un modèle d’inspiration pour toutes les parties prenantes avec lesquelles nous entrons en contact. Et il y a encore du travail à faire. Nous ne relâchons donc pas nos efforts.

En 2019, DNS Belgique a participé pour la troisième année consécutive à la Charte des entreprises durables de Voka avec 17 actions, avec un impact durable sur l'entreprise et la société. Il y a eu par exemple l’initiative Codecrackers, un module du kit pédagogique d'Ava & Trix consacré au fonctionnement de l'internet, et nous avons créé une nouvelle organisation à but non lucratif : DigitalForYouth.be

Dans le domaine de la cybersécurité, nous sommes devenus membre de la Cyber Security Coalition et nous avons investi dans la robustesse du trafic internet en Belgique en installant des serveurs anycast locaux dans le réseau des plus grands opérateurs de notre pays. 

Pour l'objectif "lieu de travail inspirant", la politique consistant à donner la parole aux employés via différents groupes de travail est restée en vigueur. En outre, l'accent a été mis sur la santé physique et mentale de nos employés. 

2019 a également été l'année où nous avons assumé notre rôle d'ambassadeur du climat pour la province du Brabant flamand et avons pris des mesures supplémentaires pour limiter au maximum nos émissions de CO2. Nous pouvons être fiers de nos efforts, à juste titre. Pour la troisième année consécutive, nous avons réussi à réduire considérablement notre empreinte climatique. Avec une économie de pas moins de 11,9 % par rapport à nos émissions en 2018, nous avons atteint 187 tonnes de CO2 pour 2019. Tous les collègues y ont contribué. Le résultat de la mobilité des employés le prouve. Les émissions de CO2 pour ce composant ont diminué de pas moins de 29,5 %. Par équivalent temps plein, l'empreinte a diminué de 17 % pour atteindre 5,8 tonnes de CO2. Par nom de domaine, l'empreinte est de 117 grammes de CO2, ce qui correspond aux émissions directes de CO2 d'un trajet de 740 kilomètres avec une voiture ordinaire.

Un lieu de travail inspirant

En 2019, nous avons poursuivi sur la lancée des années précédentes en ce qui concerne le volet RH de notre stratégie de développement durable. Nous avons conservé le système de retour d'information continu et avons continué à mettre l'accent sur la formation, l'épanouissement personnel et la participation des employés. De plus en plus de collègues ont élaboré un plan de formation individuel pour eux-mêmes. Au total, 25 collègues ont suivi 56 cours de formation différents. Cela représente 694 heures de formation. 

Nous avons accordé une attention particulière à la santé physique et mentale de nos collègues. Nous avons organisé plusieurs ateliers sur la prévention du burn-out, le repos mental et l'énergie. Dans le cadre du programme fit@work, nous avons combiné différents défis sportifs avec un test de condition physique. Le nombre de collègues qui se sont engagés à apporter leur contribution au changement de la mobilité a également augmenté. En 2019, nous avons parcouru 29 118 km à vélo. Quatorze collègues l'ont fait sur un vélo loué. 

Leader de la sécurité

En 2019, la cybersécurité est restée un élément clé de notre stratégie commerciale. A l’issue d’un audit positif, nous avons obtenu une prolongation de notre certification ISO27001 pour les trois prochaines années. 

Nous avons investi dans des nœuds anycast locaux que nous avons placés dans les réseaux des différents fournisseurs d'accès internet belges, afin notamment de renforcer davantage encore l'internet belge. 

Notre collaboration avec le Service public fédéral Economie et nos propres efforts pour détecter les noms de domaine malveillants ont abouti à un nombre record de noms de domaine .be retirés : 5734.

Nous sommes devenus membre de la Cyber Security Coalition, un partenariat unique en son genre où des acteurs du monde académique, des organismes publics et du secteur privé unissent leurs forces dans la lutte contre la cybercriminalité. Dans nos communications via notre site web et les réseaux sociaux, nous avons accordé une grande attention à la sécurité en ligne. En octobre, nous avons soutenu la campagne nationale de sécurité cybernétique du CCB et la Cyber Security Coalition par nos propres canaux de communication. 

Nous avons également collaboré au niveau international avec nos homologues du CENTR et de l' ICANN .

Sensibilisation au numérique

Au mois de mars, nous avons lancé, en présence du ministre Philippe De Backer et du professeur Em. Pierre Verbaeten, les "Codecrackers". Il s’agit d’un épisode du jeu éducatif Ava & Trix. Il explique le fonctionnement de l'internet d'une manière accessible et ludique aux enfants de troisième année primaire. En Flandre, une école primaire sur deux joue le jeu.

En 2019, nous avons pris la décision stratégique de soutenir structurellement les objectifs de développement durable des Nations unies. Nous le faisons en incluant les icônes ODD dans nos communications via notre site web et les réseaux sociaux.

Depuis 2008, nous collaborons avec Close the Gap vzw pour PC Solidarity. A fin 2018, nous avions ainsi distribué 8086 PC à plus de 900 projets en Belgique. En 2019, nous avons pris la décision stratégique de privatiser ce projet. Nous avons créé à cet effet une nouvelle organisation à but non lucratif : DigitalForYouth.be. Par le biais de cette asbl, nous voulons offrir à tous les jeunes un accès sûr et facile aux TIC. Par des appels à projets, nous soutenons les écoles et les organisations qui s'engagent, avec nous, à combler la fracture numérique en Belgique. En collaboration avec la Fondation Roi Baudouin, nous avons lancé un premier appel à projets en novembre 2019.

Chaîne durable

Emissions de CO2 en 2019

Nous utilisons la méthodologie Bilan-Carbone pour déterminer notre empreinte climatique. Ceci est conforme à la norme ISO 14064-1 (pour les organisations et les entreprises) et au protocole sur les gaz à effet de serre.

La norme ISO divise notre empreinte climatique en trois domaines :

  • Le domaine 1 consiste en des émissions directes de gaz à effet de serre sur le site ou provenant de nos voitures de société. Cela concerne notre propre consommation de carburant pour le chauffage, les équipements et la mobilité, ainsi que toute fuite éventuelle de gaz des installations de refroidissement.
  • Le domaine 2 est constitué des émissions indirectes de gaz à effet de serre résultant de la consommation directe d'électricité achetée sur le site. Ces émissions indirectes sont les émissions des installations de production d'électricité.
  • Enfin, le domaine 3 couvre toutes les autres émissions indirectes : pour la production de produits achetés (biens et services), le traitement des déchets, les trajets domicile-travail, le transport et la prestation de services, à l'exclusion des véhicules de société propres à l'entreprise.

Le tableau qui suit présente l'empreinte climatique selon la catégorie d'impact et le domaine ISO. L'empreinte totale pour 2019 est de 187 tonnes de CO2, soit 5,8 tonnes par ETP ou 117 grammes équivalent CO2 par nom de domaine. Ce dernier chiffre correspond aux émissions directes de carburant d'un peu moins de 740 kilomètres parcourus en voiture.

Résultats de l'empreinte climatique 2019 (En tonnes CO2)
  ISO Scope 1 ISO Scope 2 ISO Scope 3 Total %
Consommation énergétique directe des bâtiments 3 12 15 8,1%
Achats et intrants     4 4 1,9%
Traitement des déchets     0,1%
Mobilité des employés     87 87 46,4%
Déplacements à l’étranger       24 24 13,0%
Immobilisations corporelles     57 57 30,5%
Total 3 12 172 187  
Par nom de domaine       0,00012  
Par ETP       5,8  

La plus grande partie de l'empreinte climatique dépend des émissions indirectes du domaine 3, principalement liées à la mobilité (déplacements domicile-travail et déplacements avec les voitures de société).

La consommation énergétique directe des bâtiments comprend également la consommation d'électricité des centres de données (Amazon Web Services (AWS)). La mobilité des salariés comprend, outre les trajets domicile-travail, les déplacements privés avec des voitures de société et les déplacements avec des voitures de société dans le pays et à l’étranger. Cette mobilité représente environ 46,4 % de notre empreinte climatique. Les déplacements en avion à l’étranger représentent 13 %.

Lors du traitement des déchets, on a pu éviter 1,1 tonne de CO2 grâce à la récupération de l'énergie provenant de l'incinération des déchets résiduels (ce qui évite les émissions dues à la nouvelle production d'électricité) et au recyclage du papier et des PMD (ce qui évite les émissions dues à la production de nouveaux papiers, plastiques et métaux).

Comparaison avec 2016 – 2018 et notre plan climat

Le tableau qui suit compare notre empreinte climatique pour les années 2016 à 2019.

Notre empreinte climatique pour les années 2016 à 2019 (En tonnes CO2)
  2016 2017 2018 2019 Réduction '16-'17 Réduction '17-'18 Réduction '18-'19
Consommation énergétique directe des bâtiments 75 39 15 15 - 47,9% - 61,4% 0,0%
Achats et intrants 2,9 3,7 3,6 3,5 30,2% - 3,3% - 1,3%
Traitement des déchets 0,2 0,3 0,3 0,3 50,5% 0,0% - 12,5%
Mobilité des employés 129 117 123 87 - 9,1% 5,2% - 29,5%
Déplacements à l’étranger   38 48 21 24 26,7% - 57,2% 18,1%
Immobilisations corporelles 46 51 50 57 11,9 - 3,4% 14,9%
Total 290 259 212 187 - 10,7% - 18,2% - 11,9%
Par nom de domaine 0,00019 0,00016 0,00016 0,00012 - 12,7% - 18,1% - 11,9%
par ETP 11,5 8,9 7,1 5,8 - 22,9% - 20,1% - 17,4%

On observe une diminution de près de 12 % de l'empreinte climatique totale en 2019 par rapport à 2018.

La mobilité des employés a connu la plus forte baisse, avec 29,5 %. Cela explique également la diminution de l'empreinte totale, puisque la mobilité représente environ la moitié des émissions totales de DNS Belgium. Nous avons atteint ce résultat grâce à nos efforts pour rendre les trajets domicile-travail économiques et décourager autant que possible l’usage de la voiture. En 2019, nous avons parcouru 29 000 km à vélo pour faire la navette entre le domicile et le travail. Cela représente une économie de 5 tonnes équivalent CO2 par rapport au même nombre de kilomètres parcourus par une voiture ordinaire.

L'empreinte des déplacements à l’étranger en 2019 est plus importante qu'en 2018.

L'empreinte des immobilisations corporelles a légèrement augmenté, car deux véhicules de service ont été ajoutés à notre flotte et davantage d'équipements TIC ont été achetés par rapport à l'année précédente.

Avec cet article, nous contribuons à réaliser ces objectifs de développement durable de l’Organisation des Nations Unies.