Nouvelles

Semaine de l'alphabétisation 2020

08 septembre 2020

Le passage au numérique de notre société progresse à toute allure. Les connaissances numériques de base sont désormais aussi indispensables que la lecture et l'écriture. Organisée du 7 au 11 septembre 2020, la Semaine de l'alphabétisation met cette année l'accent sur une politique d'e-inclusion. Le but est d'aider chacun à ne pas se laisser distancer. 

Politique d'e-inclusion

Prise de rendez-vous en ligne, vidéoconférence, banque Internet, travail scolaire à distance… Ces derniers temps, plus personne ne semble en mesure d'échapper au numérique. Rattrapée par le coronavirus, la numérisation de notre société est passée à la vitesse supérieure. Naturellement, à certains égards, il s'agit d'une évolution logique, pratique, voire durable. Pourtant, la numérisation accélérée occasionne encore des difficultés à certains de nos compatriotes. Dix pour cent des Belges âgés de 16 à 74 ans n'ont jamais utilisé Internet. 

39 pour cent de la population ne possède pas les compétences de base pour s'y retrouver facilement sur le web. En termes numériques, ces personnes restent sur la touche. Elles sont menacées d'exclusion sociale. Heureusement, des associations flamandes ont regroupé leurs efforts pour une politique d'e-inclusion. La Semaine de l'alphabétisation 2020 a pour mission de mettre en lumière l'importance de l'e-inclusion. L’intention est de lutter contre l'exclusion numérique, de renforcer les compétences informatiques dans la population et surtout de prêter attention aux barrières numériques. Les organisateurs souhaitent informer et sensibiliser le grand public, des groupes cibles spécifiques et le monde politique, et les inciter à aborder concrètement le problème. 

Baromètre de l'inclusion numérique

Afin de mieux cerner les causes et les conséquences des inégalités numériques en Belgique, la Fondation Roi Baudouin publie son premier Baromètre de l'inclusion numérique.  L'exclusion numérique peut apparaître de trois manières, en liaison avec différentes formes d'inégalités. 

  1. Inégalité d'accès aux technologies numériques. 29 % des Belges à bas revenus ne disposent pas d'une connexion Internet à la maison, contre 1 % des ménages plus favorisés.  
  2. Inégalité face aux compétences numériques. Près de quatre Belges sur dix ne possèdent pas (ou peu) de compétences numériques. Plus les revenus et le niveau d'études sont faibles, plus le risque d'exclusion numérique augmente.
  3. Inégalité d'accès aux services essentiels. Bien que les services en ligne deviennent la règle plutôt que l'exception, plus de la moitié des personnes à bas revenus et peu formées n'ont jamais accompli de formalités administratives en ligne.

DigitalForYouth.be

Avec Close The Gap, DNS Belgium a créé l'ASBL DigitalForYouth.be. Sous la bannière PC Solidarity, l'association a pour vocation d'offrir aux jeunes un accès sûr et efficace à la technologie informatique tout en consolidant leurs compétences numériques. À cet effet, DigitalForYouth.be récolte des laptops usagés et les remet à neuf avant de les distribuer aux jeunes qui en ont le plus besoin. 

Le confinement a rappelé l'importance des ordinateurs et d'Internet pour les jeunes en âge d'école. Pour suivre les cours en ligne et faire les devoirs, l'ordinateur est naturellement indispensable. Les élèves sans accès à un PC ou un laptop risquaient d'encourir du retard dans leur formation à domicile. C'est la raison pour laquelle Digital for Youth a lancé une vaste collecte de laptops dans les entreprises.

Au printemps 2020, l'ASBL est parvenue à recueillir non moins de 15.000 laptops, dont 12.000 ont pu retrouver leur état d'origine. Les machines ont été distribuées aux jeunes qui ne disposaient pas d'un ordinateur portable à la maison. Dans les mois qui viennent, DNS Belgium et Digital For Youth vont tenter de rassembler encore 5.000 laptops et de les reconditionner. 

AnySurfer

Depuis longtemps, DNS Belgium s'investit pour rendre Internet accessible à tous. Les jeunes vulnérables ne sont pas les seuls concernés. Internet peut aussi promouvoir le développement personnel et la communication chez les personnes porteuses de handicap. Ces personnes ont besoin de sites web accessibles et lisibles. 

Dans le cadre des objectifs de durabilité de DNS Belgium, nous avons consenti les efforts nécessaires pour concevoir un site web accessible, qui a obtenu le label AnySurfer. Le label de qualité belge AnySurfer distingue les sites web utilisables par les malvoyants, les non-voyants, les daltoniens, les personnes âgées ou en situation de handicap... Ces sites sont faciles à lire sur un petit écran et dans n'importe quel navigateur

DNS Belgium forme ses collaborateurs afin que le site reste aisément lisible, techniquement comme en termes de contenu, pour les personnes handicapées et les novices de l'ICT. Nous présentons une page avec une déclaration d'accessibilité informant les internautes des mesures que nous prenons à cet égard et des limitations que notre site présente encore en termes d'accessibilité. 

Pardon ? Parlons clair 

DNS Belgium s'efforce de communiquer en langage clair pour que ses messages soient compréhensibles par un maximum de personnes. Songeons par exemple aux adultes qui ont des difficultés de lecture ou aux personnes qui commencent seulement à apprendre le néerlandais. 

Nous suivons les indications de Wablieft, le centre du langage clair. Le centre conseille tous ceux qui veulent apprendre à rédiger clairement. Grâce à la formation Wablieft, nos collaborateurs adoptent des pratiques tournées vers l'accessibilité.

Avec cet article, nous contribuons à réaliser ces objectifs de développement durable de l’Organisation des Nations Unies.